Forum

Notifications
Retirer tout

TECHNIQUES CYNEGETIQUES POUR NOS ARTOIS (1)

1 Posts
1 Utilisateurs
1 Likes
2,522 Vu
Posts: 34
Eminent Member Admin
Début du sujet
 

Je vous propose durant ces prochaines semaines d'échanger sur les différentes qualifications que nous attribuons à nos auxiliaires . Tout ce qui suivra découle des 70 ans d'une savante expérience cynégétique et cynophile ,celle de Mer MARCEL SAINT JEAN , et du demi siècle de chasse au chien courant de votre modeste serviteur

On pourra ainsi définir ce qu'est un MENEUR ,un LANCEUR  , ou un RAPPROCHEUR  .

Qu'est ce donc qu'un bon, moyen ou mauvais rapprocheur

Commençons par le mauvais.

C'est un chien qui aime les voies froides pour ne pas dire très froides ,ou très anciennes.

Ce chien manque de réalisme. Il n'est pas idiot mais peut être a t il était manadgé par de trop

vieux chiens , trop lents ,trop collés à la voie, ou un conducteur qui aime le spectacle du récrit dans la prairie. Il n'empêche que ce chien est devenu amoureux des voies froides. Un marqueur génétique défaillant peut aussi être incriminé.

Dans la quête du lièvre par exemple, plutôt que de rechercher la voie de retiré, il préfèrera faire marche arrière à la recherche des voies du début de nuit.

Sur le pied d'un sanglier, on aura tous entendu quelque flagorneur et mauvais conducteur, que leur rapprocheur est capable d'empaumer une voie de 36h , impressionnant mais à quoi bon !

Ce sujet est assurément affublé des mêmes tares qu'évoquées précédemment .

Il inspire plus de méfiance que de confiance, il devra être écarté de la meute.

Dans l'article(2) un rapprocheur moyen .....

 

 

 

 
Posté : 22/01/2020 4:58
Share:

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut